Jusqu’au 21 juin, la lune croissante et la météo plus fraiche ouvrent une période idéale pour semer directement en pleine terre les betteraves, carottes, radis, cornichons, concombres, choux…

Avec une météo pluvieuse, il faut rester vigilant face aux attaques de limaces et d’escargots au jardin.
Découvrez nos solutions naturelles contre les limaces.

Au jardin d’ornement, il est temps de semer sur place (semis clair) ou en godets (2 à 3 graines) : pensée, viola, giroflée ravenelle, rose trémière, œillet de poète ou de Chine, myosotis, pâquerette… pour égayer votre jardin et vos terrasses.
Il n’est pas trop tard pour semer des fleurs au pied des murs et des clôtures, une façon esthétique d’occuper les espaces et de faciliter l’entretien du jardin !

Bientôt la fête des pères !
Découvrez nos idées cadeaux jardin pour la fête des pères 2020.


En pépinière, en mini-serre ou sur place en fonction des espèces, le jardinier sème des plantes bisannuelles qui ont un cycle de végétation qui s’étale sur deux années. Elles sont généralement semées au printemps ou en été. Elles ne fleuriront abondamment qu’au printemps ou l’été suivant après avoir passé l’hiver en pleine terre.

Pendant l’hiver, elles entrent en période de repos, la croissance est interrompue. Cette période de froid est essentielle à leur floraison future. Une fois ce cycle végétatif accompli dans sa totalité, la plante meurt.

En direct de la boutique :

Avec les dernières pluies… comment lutter contre les maladies du jardin ?

Pour prévenir l’attaque du mildiou et des autres maladies du jardin comme l’oïdium, le jardinier peut pulvériser une décoction de prêle sur ses cultures et notamment les légumes-fruits (tomates, courges, cornichons…).
Bien connue des jardiniers, la prêle est riche en silice. Elle va aider la plante à se défendre contre les maladies.

Le purin d’ortie ou de consoude (à diluer à 5 %) a une action stimulante sur les plantes du jardin. Ces derniers peuvent être également versés à l’arrosoir aux pieds des plantes (dilué à 20%).

En cas d’attaque de mildiou (taches foncées d’aspect huileux), les feuilles ou folioles attaquées sont supprimées au couteau. Il faut penser à désinfecter le couteau le plus souvent possible (avec de l’alcool ou du gel hydro-alcoolique).

Enfin, une pulvérisation d’un produit à base de bicarbonate bloque cette maladie.
Attention, son pouvoir asséchant peut affecter les fleurs des tomates ou des courges, il faut les protéger avec un carton lors de la pulvérisation.

Le faux dicton de la semaine :
« Semer des pensées n’est pas jardiner au ras des pâquerettes »

.