Le jardinier lève doucement le pied en cette fin-juillet… Le potager continue de pousser même si quelques plantations sont encore possibles pour préparer les récoltes d’automne et d’hiver.
Les fortes chaleurs et la sécheresse peuvent nous inviter à imaginer la pelouse autrement.

En lune descendante jusqu’au 30 juillet, le jardinier continue de planter : les betteraves rouges ou d’autres couleurs, blettes, chicorées, choux, cornichons et concombres, courgettes, laitues, poireaux…

Nœud lunaire le 31 juillet, repos pour le jardinier ou la jardinière !

Dans les massifs, la lavande demande un peu d’entretien

Dans les espaces fleuris, le jardinier poursuit le nettoyage des rocailles, des massifs ou des jardinières en coupant les fleurs ayant défleuri. Ces déchets servent de paillis dans tous les espaces du jardin. 

Après la floraison des lavandes, les pieds sont taillés de moitié pour éviter qu’ils se dégarnissent d’année en année et qu’ils vivent moins longtemps.
Les déchets de taille servent de paillis odorants dans le potager ; ils ont une action insectifuge contre les aleurodes du choux, papillons ou mouches du poireau ou de la carotte…

Il ne faut jamais couper le vieux bois car il y a très rarement de nouvelles pousses. Les vieux pieds de lavande sont souvent dégarnis en leur centre.

Après la floraison, le jardinier peut bouturer des pousses de l’année pour remplir ces vides. Il est judicieux de multiplier la même variété.
Le semis provoqué ou spontané est possible sur certaines variétés qui se rapprochent de la lavande officinale.

En direct de la boutique :

Face à la sécheresse, des alternatives à la pelouse existent !

Côté pelouse, les jardiniers doivent attendre septembre ou octobre pour les refaire ou les semer. Aujourd’hui, il fait trop chaud !
Certaines pelouses souffrent de la sécheresse et ont beaucoup de mal à couvrir le sol.

Pourquoi ne pas les remplacer en partie ou pour les petites surfaces par des plantes couvre-sol comme le Thym serpolet qui est très mellifère.
Cette plante supporte le piétinement, mais elle n’est pas adaptée pour un usage intensif. Des dalles peuvent être installées pour faciliter la déambulation.

Côté entretien, c’est facile : un désherbage occasionnel, des arrosages occasionnels l’été et une tonte une ou deux fois par an à la cisaille, au coupe-bordure ou à la tondeuse en réglant la lame en position la plus haute possible.

Des prairies fleuries ou des semences fleuries et mellifères peuvent aussi remplacer un gazon…

Quelques autres travaux de saison au jardin

Travailler le sol, apporter des amendements ou des engrais, pailler les espaces nus ou compléter des paillis avec des déchets verts du moments ou pulvériser les cultures pour les stimuler avec des purins (ortie, prêle, consoude,…).

Le faux dicton de la semaine :
« Le jardinier peut avoir un beau thym même
s’il n’est pas dans l’annuaire ! »

.