Le compostage est un excellent moyen de récupérer les déchets de cuisine ou du jardin et de les recycler en un substrat riche en nutriments.
La transformation de tous ces déchets organiques en compost évite la mise en décharge de tonnes de détritus chaque année et constitue le complément parfait au jardinage biologique.
Ce guide vous aidera à décider quel type de composteur vous convient le mieux. 

Le bac de compostage :

C’est le plus répandu des composteurs, disponible en de nombreux formats et matériaux différents : bois, acier, plastique…

Pour éviter les mauvaises odeurs dans ce type de silo à compost, il est nécessaire de veiller à une bonne aération. Pour cela, il est indispensable de retourner le compost environ une fois par semaine.

Certains d’entre eux, comme le « composteur en bois et acier galvanisé », disposent de perforations pour créer une parfaite aération.

Il est aussi nécessaire de maintenir une bonne humidité et une température optimale. En utilisant un thermomètre à compost, il est possible de surveiller régulièrement la température idéale au bon déroulement du processus de compostage

Le lombricomposteur :

Des lombricomposteurs constitués de plusieurs niveaux pour favoriser le processus sont commercialisés en jardineries.
La réalisation d’un lombricompostage est très facile. Il nécessite que très peu de manipulations car ce sont les vers qui travaillent.
En effet, ce sont eux qui procèdent à l’aération du compost et réalisent la décomposition des déchets verts. En créant un moulage (fumier de vers) de haute qualité.

Il est possible d’obtenir une première couche de compost en quelques semaines et ainsi d’extraire le « thé de lombricompost ». C’est un excellent concentré de nutriments pour favoriser la croissance des plantes.

En direct de la boutique :

Le composteur rotatif :

En forme de cylindre monté sur roulettes ou sur pieds, ce type de composteur facile d’utilisation permet de créer en peu de temps du compost.

Il nécessite simplement d’être retourné manuellement grâce à une manivelle afin d’aérer la matière en décomposition. Constitué de parois en acier qui permettent une bonne isolation, ce composteur peut atteindre des températures élevées qui favorisent et accélèrent le compostage.

En optant pour un modèle avec deux compartiments, vous pourrez créer un cycle en alternant leur remplissage. La maturation de ce processus biologique et naturel sera ainsi facilitée.

Le composteur de cuisine :

Il est aussi possible de faire son compost en appartement ou directement dans sa cuisine. Grâce à un petit composteur tel que le « Composteur de cuisine Bokashi ».
Il sera très facile d’obtenir un engrais riche en nutriments et sans aucunes mauvaises odeurs. En utilisant l’activateur de fermentation, vos pelures de légumes, coquilles d’œufs et autres pourront se transformer en 2 à 3 semaines. Son robinet vous permettra de récupérer facilement le « thé » qui se dépose au fond du bac. Une fois dilué, il fertilisera vos plantes d’intérieur et de balcon.

Vous connaissez à présent les différents types de composteurs disponibles sur le marché. Il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle approprié à votre espace de vie et à la quantité de déchets organiques que vous souhaitez recycler en compost

.