Bêcher efficacement son jardin grâce à la fourche à bêcher

Découvrez les nombreux avantages qu’apportent la fourche à bêcher, ses diverses utilisations possibles, ainsi que les différents types de fourches existantes. Cet outil indispensable pour le jardinier qui permet d’effectuer de nombreux travaux dans le respect de la nature et de la fertilité du sol.

Les avantages d’une fourche à bêcher au jardin 

L’utilisation d’une fourche à bêcher apporte de nombreux avantages qui sont extrêmement intéressants pour le jardinier. 

En effet, elle permet de réduire en grande partie la pression exercée sur le corps. Grâce à la courbure de la fourche, l’effet levier est privilégié.
Il n’est donc plus nécessaire de porter l’outil ou de fournir un effort important pour obtenir un travail du sol efficace.

Contrairement à une bêche « classique », l’action de la fourche-bêche facilite la préservation des organismes vivants dans le sol tout en maintenant une structure naturelle.
Cela rend possible une meilleure humidification et une meilleure oxygénation, ainsi que l’accroissement de la capacité de rétention. 
On observe aussi la capacité de cet outil à ameublir la terre en profondeur, sans la retourner.

Idéale en permaculture, la fourche à bêcher « type grelinette » facilite également l’incorporation des amendements et engrais utilisés pour améliorer les sols.
En cassant les mottes de terre, cela permettra de limiter la repousse des mauvaises herbes.
Une fois déracinées, ces dernières pourront être placées dans le compost ou laissées au sol.

Les différents types de bêches et leurs utilisations

Il existe différentes tailles de fourches de jardin sur le marché.
Or chacune d’elles sont destinées à des emplois bien spécifiques.
Elles sont à adapter en fonction des types de sols, des surfaces à traiter, mais aussi de la capacité physique de leur utilisateur.

En effet, les fourches de la gamme Ducoterre fabriquées en France, possèdent des griffes en acier qui ont une profondeur de travail de 25 cm. Elles peuvent posséder une largeur de travail plus ou moins importante selon les modèles. 

La plus petite d’entre elles, la « Fourche à bêcher 3 dents » est idéale pour tous les types de sols. Ses dents taillées en biseaux assurent une pénétration aisée même dans les sols les plus durs (de type argileux).

La « Fourche à bêcher 4 dents » peut s’utiliser sur des surfaces moyennes de jardin, ainsi que sur des sols légers à moyens.
Sa largeur de travail est de 34 cm. Selon les capacités physiques, elle peut également convenir aux sols lourds.

Pour les plus grandes surfaces, la « Fourche à bêcher 5 dents » offre une largeur de travail de 45cm. Elle est privilégiée pour les sols légers et moyens.
Grâce au profil courbé des dents des fourches à bêcher de la gamme Ducoterre, le principe de levier associé aux manches facilite la division des mottes sans effort.

Enfin, pour travailler une grande surface de jardin avec un sol léger, la « Fourche à 7 dents » est l’outil idéal.
Avec ses 70 cm de largeur de travail, ses deux manches en bois garantissent un confort d’utilisation.

Les fourches à bêcher pourront aussi être utilisées dans le cadre de :

  • Prélèvement d’arbuste,
  • Désherbage,
  • Façonnage de trous de plantations,
  • Binage,
  • L’aération du compost,
  • Repiquage des plants du potager.

Quelques conseils pour bêcher efficacement 

Pour éviter tout mal de dos et réaliser des travaux de jardinage sans effort, voici nos quelques conseils :

  • Pour faire pénétrer la fourche à bêcher aisément dans le sol, il est impératif de la positionner verticalement dans le sol.
    Vous pouvez vous aider en appuyant avec un pied ainsi que tout le poids du corps sur la base en acier.
  • Selon vos capacités physiques, il est tout de même recommandé d’ajuster le volume de terre pris sur votre bêche.
  • Soulevez la motte en réalisant simplement quelques pas en arrière puis retournez la motte grâce à un effet balancier facilité par les deux manches de 110 cm.

Pour votre confort, privilégiez une fourche à bêcher de gamme supérieure. Cela vous permettra de profiter d’un outil solide, de bonne qualité et de travailler la terre en toute sécurité.

Précédent

Comment bien nourrir les oiseaux en hiver ?

Suivant

Jusqu’à Noël, quelques conseils de jardinage avant la « trêve des jardiniers »

  1. Julien

    Bonjour. J’ai découvert les avantages de la grelinette grâce à votre podcast et je m’en sers régulièrement. Il me reste cependant toujours un doute. dans votre article vous dites qu’il faut retourner la motte par un mouvement de balancier. Jusqu’à présent je me contentais de simplement décoller la motte pour ne pas déranger la faune souterraine (nos amis les vers !). Est-il préférable de retourner la motte ? N’est-ce pas trop dérangeant pour les vers ?
    Merci pour votre réponse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén