Votre panier
0,00 €
consultez notre foire aux questions
Nous avons peut-être déjà la réponse à votre question
Voir la F.A.Q
 
Chaque semaine, recevez gratuitement
les conseils de nos experts jardin.
Produits fabriqués en France
En savoir +
Livraison gratuite à partir de 59 € d'achat
En savoir +

L'excès de pluie sature le sol du jardin et (aussi) … le jardinier !

PARTAGER CET ARTICLE :
L'excès de pluie sature le sol du jardin et (aussi) … le jardinier !

Certaines plantes potagères ou du jardin d'ornement jaunissent. Cet état est la conséquence très souvent d'une chlorose ferrique qui fait suite au blocage de l'assimilation du fer. Selon les plantes, elle peut être due à un excès de calcaire du sol, à son pH trop élevé, à sa compaction ou aux 3 à la fois. 
Elle peut être aussi engendrée par un excès d'eau. Ce qui est souvent le cas lors de ces mois de mai et juin très pluvieux ! 

Avec l'arrivée du soleil, ces plantes «reprendront du vert», mais elles sont fragilisées !

D'autres plantes, sans jaunir, ne poussent pas et restent sensibles aux maladies du jardin. Par contre, les plantes indésirables s'expriment par des développements hors du commun. Les plantes vivaces plantées depuis plusieurs années sont en pousse extrême obligeant le jardinier à jouer du sécateur et du taille haie. 

Enfin, les limaces virevoltent dans ce paradis humide, fragile ou vert.

Que faire pour sauver son jardin ?

Les sols nus du potager et donc battus par la pluie doivent recevoir des nutriments directement assimilables par les plantes
(
Engrais naturel Mélange +Symbiosol), puis sont binés et enfin couvert d'un déchets verts du moment :
1 cm de tonte de gazon mais pas de fauche car trop riches en graines,
1 à 2 cm de déchets de tailles d'arbustes à feuilles (troène, …) ou à floraison terminée (forsythia, spirée blanche, …).
Ces déchets sont déchiquetés à la tondeuse thermique ou broyés au broyeur à végétaux.
3 à 5 cm de paille autant que possible issue de l'agriculture biologique.


En présence de limaces, des déchets grossiers ou bruns (tonte desséchée, paille, broyat de bois, …). Des apports d'aiguilles de sapin ou de pin embêtent le déplacement de ces gastéropodes voraces. Des pièges à limaces complètent la panoplie défensive du jardinier.


Pour donner un coup de fouet et en remplacement d'un apport de nutriments avant le paillage, le jardinier peut arroser ou pulvériser avec un produit à base de plantes. 
D'ailleurs, cette application va renforcer la plante contre ses prédateurs :
Universel pour toutes les plantes
Fructifleur pour les plantes à fruits du verger ou du potager
Purin d'ortie et autres purins de plantes.


Pour améliorer la lutte contre les maladies favorisées par l'excès d'humidité mais aussi pour lutter contre les insectes qui envahissent les plantes fragilisées, nous vous proposons nos préparations naturelles à pulvériser sur vos cultures  :

Phytomix, à base d'ail.
Argile Bentonite, très économique, l'argile permet de lutter contre la prolifération des maladies et aide à cicatriser les plaies causées par les orages et la grêle.
Purin de prèle (action contre les maladies)


Le jardinier doit voir d'un bon œil la prolifération de nombreuses plantes indésirables ! Plus le nombre d'espèces est important, plus le sol est de qualité. Non montées en graines, ces plantes servent de paillis nourricier ou rejoignent le tas de compost. En graines, elles sont mises dans un seau rempli d'eau. Après plus de 15 jours, ce purin d'un «autre genre» est versé sur le tas de compost. 
Les nutriments prélevés par la plante seront ainsi restitués au jardin ! 

A la place et tout en gardant son style, le jardinier peut encore semer des graines de fleurs auxiliaires favorisant la biodiversité au jardin.
Le soleil revient bientôt, courage ! ;-)


Rédigé le  17 juin 2016 15:22  -  Lien permanent

Commentaires

Bonjour,

Pour ma part j'évite de désherber mon potager, contrairement à la norme. D'ailleurs, vous le préconisez dans votre article :-)

Pour les limaces, il semblerait que la bourrache fait bien son travail de répulsif anti escargots et limasses. De plus, elle est l’allier des abeilles et butineurs en tout genre ;-)

Bonne continuation

Christophe
Publié par : Christophe - 19 juillet 2016 15:29

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site