Votre panier
0,00 €
consultez notre foire aux questions
Nous avons peut-être déjà la réponse à votre question
Voir la F.A.Q
 
Chaque semaine, recevez gratuitement
les conseils de nos experts jardin.
Produits fabriqués en France
En savoir +
Livraison gratuite à partir de 89 € d'achat
En savoir +

Lutter naturellement contre les doryphores

Bien connu des jardiniers, le doryphore (Leptinotarsa decemlineata) est un ravageur qui s'en prend, sous nos latitudes, essentiellement aux cultures de pommes de terre. Comment le reconnaître, mais surtout, comment lutter naturellement contre ce nuisible ?

Comment reconnaître ce nuisible ?

L'apparence du doryphore à l'état adulte est souvent comparée à celle d'une coccinelle avec un corps à peine plus allongé. Il est paré de rayures couleur jaune et noir dans le sens de la longueur qui le rendent facilement identifiables.

Nuisible à tous les stades de son évolution, le doryphore fait son apparition dès le printemps. Les femelles survivantes s'accouplent avant de pondre une moyenne de 800 œufs. Ceux-ci sont difficilement repérables car regroupés en un amas jaune accroché sur la partie inférieure des feuilles. Après l'éclosion, les larves se nourrissent du feuillage pour finalement se laisser tomber sur le sol pour s'y enfouir et muer en adultes. Quand les doryphores sont de nouveau visibles durant l'été, c'est que la récolte est déjà en partie perdue. A la fin de la période estivale, le doryphore se cache sous terre.

Pourquoi combattre les doryphores ?

Cet insecte a été importé par erreur en France peu après la première guerre mondiale, très vraisemblablement dissimulé dans des chargements de pommes de terre d'outre-Atlantique. En 1940, ce ravageur est présent sur tout le territoire tricolore. En effet, faute de prédateurs naturels dans nos régions et de moyens de lutte efficaces à cette époque, sa prolifération est rapide.

Doté d'élytres, le doryphore peut facilement se déplacer d'une parcelle à une autre, et coloniser de larges territoires. Les dommages qu'il inflige aux cultures de pommes de terre, mais également à d'autres plantes potagères, sont tels qu'il peut anéantir toute une récolte. En effet, en s'en prenant aux parties aériennes d'une plante, ces nuisibles freinent sa croissance, voire, peuvent conduire à sa dégénérescence.

Enfin, combattre et éliminer les doryphores est une obligation légale.

Comment se débarrasser des doryphores en bio ?

Certaines actions préventives sont à même de freiner la prolifération de cet insecte :

- lâcher de poules au potager ;

- utilisation de compost et non de fertilisants minéraux ;

- rotation systématique des cultures ;

- association des cultures avec celle du lin rouge bien connu pour repousser les doryphores ;

- observation régulière et attentive de vos plantations.

Si vous constatez la présence de larves ou d'adultes, il est essentiel d'être réactif. Pour se débarrasser des doryphores en culture bio, il est recommandé de pulvériser du Phytomix, une macération obtenue naturellement à base d'ail et de piment fort.