Votre panier
0,00 €
consultez notre foire aux questions
Nous avons peut-être déjà la réponse à votre question
Voir la F.A.Q
 
Chaque semaine, recevez gratuitement
les conseils de nos experts jardin.
Produits fabriqués en France
En savoir +
Livraison gratuite à partir de 89 € d'achat
En savoir +

Lutter naturellement contre les limaces

Gluantes et peu ragoûtants, les limaces que l'on appelle loches dans bien des régions françaises, sont considérées par bien des jardiniers comme des nuisibles. Effectivement, présents en trop grand nombre dans le potager, dans le verger ou dans le jardin d'agrément, ces gastéropodes peuvent causer de sérieux dommages aux plantations.

Alors, pour lutter en bio contre les limaces quels sont les bons gestes à adopter et quels sont les traitements naturels les plus efficaces pour s'en débarrasser ?

La limace, à la fois utile et nuisible ?

Noires, grises, oranges, les limaces sont des gastéropodes pouvant mesurer jusqu'à 30 cm de longueur. À la fraîcheur de la fin d'une journée d'été ou après une pluie, ces insectes sortent de terre et envahissent le jardin.

Affectionnant tout particulièrement les jeunes pousses bien tendres, notamment les salades, la poirée ou encore les dahlias, ces petites bêtes ne manquent jamais une occasion de dévorer tout ce que le jardinier a pris soin de planter. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles elles sont souvent considérées comme nuisible.

Pourtant, ce gastéropode gluant est utile au jardin. La limace participe à la réduction de la nécromasse (la masse de matière organique morte), contribue à la formation d'humus et est un met apprécié par bon nombre des prédateurs en particulier les oiseaux et les hérissons. 

Ce n'est que lorsque la population de limaces est trop importante qu'elle en devient nuisible.

Comment lutter en bio contre les limaces ?

1) Favoriser ses prédateurs naturels

Une population trop importante de limaces sur une surface restreinte indique que la biodiversité est faible. Il est donc essentiel de favoriser la présence des prédateurs naturels de la loche :

- les oiseaux : placez une mangeoire à oiseaux pendant l'hiver pour les nourrir. Pendant la belle saison, ils continueront de venir vous rendre visite et vous débarrasseront des limaces ;

- les crapauds et hérissons : que ce soit en milieu urbain ou à la campagne, la mise en place d'abris pendant la période hivernale favorise la venue de ces prédateurs au jardin ;

- les carabes : ces auxiliaires sont d'une aide précieuse pour le jardinier. Pour accueillir ces prédateurs de nombreux ravageurs du jardin, installez-y un hôtel à insectes ou une vieille souche ;

- les poules qui se régalent des plus petites limaces.

2) La cendre comme barrière ?

En préventif, on trouve de nombreuses astuces de jardinier comme le fait de répondre de la cendre tamisée autour des plantes que l'on souhaite protéger. Si cette méthode peut se révéler efficace par temps sec, ce n'est plus vrai dès qu'il y a un tant soit peu d'humidité.

Par ailleurs, la cendre est fortement concentrée en minéraux. Son usage doit donc se faire avec parcimonie.

3) La bière pour lutter contre les limaces ?

L'un des moyens de lutte les plus naturels contre les limaces est la bière. Elles en sont tellement friandes qu'elles viennent s'y noyer.

Malheureusement, ce n'est pas le seul insecte attiré. Les carabes ou les abeilles par exemple peuvent également tomber dedans. Pour éviter cette situation, il est recommandé d'utiliser un piège à limace naturel qui a une forme spécifique, et pas seulement une simple coupelle.

4) Le cuivre pour éloigner les nuisibles

L'utilisation de cuivre au jardin bio permet également de repousser ces gastéropodes.

Là encore, il est essentiel d'utiliser les rubans en cuivre spécifiquement dédiés à la lutte contre les limaces et non des pulvérisations de cuivre. En s'accumulant dans le sol, ce métal empoisonnerait les organismes vivants sous terre.

5) Traitements naturels anti-limaces : 

Contrairement à la cendre par exemple, l'anti-limace écologique est résistant à l'humidité et la pluie. Ainsi, même quand les conditions sont favorables aux loches, ce traitement permet de constituer une barrière véritablement infranchissable. Vos massifs de fleurs et vos plantes potagères sont parfaitement protégés, et ce, quelle que soit la météo.