Votre panier
0,00 EUR
consultez notre foire aux questions
Nous avons peut-être déjà la réponse à votre question
Voir la F.A.Q
 
Chaque semaine, recevez gratuitement
les conseils de nos experts jardin.
Produits fabriqués en France
En savoir +
Livraison gratuite à partir de 60 € d'achat
En savoir +

Lutter contre le carpocapse des pommes, poires, noix

Les dégâts :

  • Présence des prédateurs sous forme de chenilles.
  • Chute prématurée des fruits attaqués puis pourritures de ces derniers.
  • Conservation faible des fruits attaqués.

En plus, pour faire connaissance ...

Lorsque les températures crépusculaires dépassent 15°C, les femelles pondent 30 à 50 œufs sur les feuilles, sur les rameaux ou sur les fruits fécondés. 1 à 3 semaines après, en fonction des températures, les œufs éclosent puis les larves se baladent 2 à 5 jours avant de pénétrer dans les fruits. Les larves se développent pendant 20 à 30 jours dans les fruits. 1 à 3 générations peuvent se succéder.

Des méthodes culturales pour limiter les attaques !

  • Privilégier les oiseaux ou les chauves-souris qui sont des prédateurs naturels du carpocapse, en installant des nichoirs appropriés, en plantant des haies champêtres ou en maintenant des troncs creux.
  • Piéger en été ou en automne grâce à des bandes de carton ondulé attachées autour du tronc, puis retirer les bandes et écraser les chenilles ou les cocons.
  • Poser des pièges à phéromones contre le carpocapse.
  • Ensacher les fruits avec des sachets en papier.
  • Supprimer les pommes véreuses tombées de l’arbre.

Monjardinbio.com vous propose des solutions naturelles pour lutter contre le carpocapse des pommiers, poiriers et noyers :

Piège à carpocapse

8.90 €

Phéromones contre le carpocapse 

8.10 €