ollas jardin arrosage

Arroser son jardin grâce aux ollas

Arroser son jardin grâce aux ollas

Cette technique d’arrosage datant de plus de 4 000 ans permet d’arroser les plantes directement aux racines, sans gaspillage et sans effort. Découvrez les ollas, un système d'arrosage économique et écologique qui comporte plein d'avantages pour votre jardin.

Qu’est-ce qu’une ollas ?

Quelles sont ses origines ?

Le terme « ollas » signifie « pots » ou « marmite » en espagnol. Cette technique est née dans les zones arides où les agriculteurs manquaient de moyens, il y a plus de 4000 ans. On a, par exemple, retrouvé des restes en Chine et en Afrique.

Il s’agit d’un simple pot en terre cuite à enterrer près des plantes. Sa paroi poreuse permet à l’eau de se répandre doucement au niveau des racines. C’est un moyen d’arroser efficacement et de façon ciblée puisque la plante ne puise que ce dont elle a réellement besoin.

Aujourd’hui, il existe aussi des ollas à planter. Contrairement à leurs homologues à enterrer, le réservoir d’eau se trouve en-dehors de la terre. Une pointe se situe sous le réservoir pour permettre de les planter. Ce type d’ollas est idéal pour les plantes en pots.

Comment fonctionne une ollas ?

 

  1. Creuser un trou proche des cultures.
  2. Enterrer l’ollas en laissant dépasser la partie haute afin de pouvoir verser de l’eau à l’intérieur.
  3. Remplir l’ollas avec de l’eau propre (une eau sale bouchera les pores et réduira son efficacité). 
  4. Fermer le couvercle pour éviter l’évaporation et les moustiques attirés par l’eau stagnante.
  5. Laisser l’ollas faire son travail. L’eau va se diffuser lentement à travers les pores des parois d’argile pour alimenter les racines qui assèchent la terre à proximité. Seule l’eau nécessaire est diffusée.
  6. Veiller à ce qu’elle contienne toujours de l’eau. Même si l’utilisation d’ollas permet une certaine autonomie, il ne faut pas oublier de la remplir.

Pourquoi utiliser les ollas au jardin ?

Quels sont les avantages ?

L’utilisation de ce système d’arrosage comporte beaucoup d’avantages. Le premier : Elle permet de réaliser des économies d’eau de 50 à 70 % par rapport à un arrosage traditionnel. La diffusion lente de l’eau dans le sol, permet de ne remplir l’ollas qu’une fois par semaine en moyenne.

La proximité avec les racines est aussi un avantage non négligeable. La diffusion d’eau est assurée en profondeur, la terre n’est donc pas mouillée en surface, ce qui limite l’apparition de mauvaises herbes.

De plus, la plante ne subit pas de stress hydrique puisqu’elle puise seulement ce dont elle a besoin et ne subit pas les conséquences d’un arrosage irrégulier.

L’utilisation des ollas au jardin limite également le risque de maladies liées aux gouttes d’eau sur le feuillage, comme le mildiou ou l’oïdium, puisque l’eau est diffusée au pied des plantes.

Quelles sont les précautions à prendre ?

  • N'utilisez pas vos ollas pendant l’hiver lorsque des gelées sont annoncées. Les poteries pourraient casser. Nous vous conseillons de les pailler en même temps que vos cultures.
  • Évitez d’utiliser de l’eau sale : les impuretés peuvent boucher les pores des parois. Nous vous conseillons de nettoyer l’ollas à l’aide d’un jet d’eau, une fois par an.
  • Si vous utilisez des outils de jardinage (serfouette, pelle, etc…), faites attention aux ollas. Ce sont des poteries fragiles.
  • Avant d’enterrer vos ollas, réfléchissez bien à leur emplacement. Bien qu’il soit facile de les enterrer, il sera plus difficile de les déterrer.

Comment faire une ollas soi-même ?

 

  1. Prendre un pot de fleurs en argile et boucher le fond à l’aide d’un bouchon de liège.
  2. Choisir un emplacement dans votre potager. Évitez un lieu de passage. Le pot en argile, étant fragile, il ne supporterait pas que l’on marche dessus.
  3. Creuser un trou assez profond pour y mettre votre pot en argile en le laissant dépasser de quelques centimètres.
  4. Installer le pot dans le trou en veillant à ne pas faire sauter le bouchon utilisé pour boucher le fond du pot.
  5. Rabattre la terre autour du pot en évitant d’en mettre à l’intérieur. Il est important que la terre soit bien au contact du pot pour éviter que les limaces viennent se loger entre le pot et la terre.
  6. Remplir d’eau et recouvrir le pot avec une soucoupe afin d’éviter l’évaporation de l’eau.

Attention : La qualité de l'argile et le mode de cuisson utilisé pour la confection des ollas sont importants car ils déterminent la porosité de la poterie.

 

 

 

Laisser un commentaire

* Champs obligatoires

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés